Location : quels sont les diagnostics à fournir aux locataires ?

publié le 27/04/2017
Lors de la signature du contrat de  location immobilière, le bailleur est tenu d’y annexer trois diagnostics techniques immobiliers visant à informer le locataire sur le bien loué. Cette obligation s'applique aux locations de locaux à usage d'habitation ou à usage mixte professionnel et d'habitation, et qui constituent la résidence principale du locataire.

Quels documents doit contenir le dossier de diagnostic technique remis au locataire ? 

Le dossier de diagnostic technique remis au locataire doit comporter :
- L'état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) lorsque le bien loué se trouve dans une zone déterminée « à risques ». Il doit dater de moins de 6 mois à la date de la signature du contrat de location. 
- Le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui est valable 10 ans.
- Le constat des risques d'exposition au plomb (CREP) pour tout immeuble construit avant le 1er janvier 1949. Il est valable 6 ans s’il conclut à la présence de plomb.
- Une copie d'un état mentionnant l'absence ou la présence d’amiante. Sa durée de validité n’est pas limitée en l’absence d’amiante.

Deux nouveaux diagnostics à remettre au locataire  

Pour tous les baux signés à partir du 1er janvier 2017, dès lors que le logement fait partie d'un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er  janvier 1975, deux nouveaux diagnostics sont désormais obligatoires : 
- l’état de l'installation intérieure de l'électricité 
- et l’état de l'installation intérieure du gaz. 
 
Toutefois, cette obligation ne s’applique que si l’installation a été réalisée depuis plus de 15 ans. Ce diagnostic, qui doit émaner d’un diagnostiqueur professionnel, évalue les risques pouvant compromettre la sécurité des personnes. Sa durée de validité est de 6 ans. Il doit être rédigé par un diagnostiqueur professionnel. 
 
Pour tous les autres logements  (individuels ou dont le permis de construire a été délivré après le 1er janvier 1975), le bailleur a jusqu’au 1er janvier 2018 pour se mettre en conformité avec la loi.
 
(C) Photo : Fotolia
 
publié le 27/04/2017
Voir aussi
Locations meublées
publié le06/04/2012
Modèles-types : bail d'habitation et état des lieux
publié le18/05/2014
La colocation
publié le01/08/2016
Location d’un logement : les normes obligatoires à respecter pour pouvoir louer
publié le22/04/2013
Location immobilière : le bail notarié, un gage de sécurité
publié le24/07/2014
Diagnostics du bien
publié le11/04/2012
Location de micro-logements et de petites surfaces : quelles sont les règles ?
publié le07/05/2015
Vente d’un bien immobilier : quels sont les diagnostics obligatoires ?
publié le16/06/2017
Vente : l’achat par le locataire du bien immobilier
publié le16/06/2017
Location : le bailleur doit fournir un diagnostic de l'installation électrique et du gaz
publié le31/07/2017